Allergologie

Allergologie

Le service de nutrition et gastro-entérologie pédiatrique prend en charge des enfants avec des allergies alimentaires de tout âge, par le biais des consultations d’allergologie. Il existe également un hôpital de jour de pédiatrie afin de pouvoir réaliser les tests de réintroduction en milieu hospitalier dans de bonnes conditions.

Les allergies alimentaires les plus fréquentes chez les enfants sont le lait, l’œuf, l’arachide et les fruits à coque. Il existe plusieurs types d’allergie, de forme plus ou moins sévères en fonction de la présence ou non d’anticorps spécifiques dits IgE. Les formes les plus sévères responsables d’urticaire, d’oedème de Quincke, de crise d’asthme nécessite une trousse d’urgence que vous devez toujours avoir sur vous.

Une prise en charge précoce et adaptée des allergies est nécessaire afin de permettre une guérison. L’équipe d’allergologues pédiatres, ainsi que les diététiciennes, vous permettra de vous accompagner dans l’alimentation de votre enfant au quotidien.

Il existe également une nouvelle forme d’allergie dite syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA), qui se manifeste par des vomissements incoercibles, un enfant pâle et hypotonique, fatigué, puis par de la diarrhée. Cette forme est particulièrement sévère car elle est responsable d’une deshydratation rapide et la prise en charge est tout à fait différente des autres formes d’allergie, car le traitement consiste en 1er lieu en une rehydratation intraveineuse.

* * *

Lors d’un test de réintroduction en hôpital de jour, vous serez convoqués à 7h30 au bâtiment Lacaze 2e étage. Votre enfant pourra manger le matin avant de débuter le test.

L’équipe paramédicale constituée des infirmières et des aide-soignants vous accueilleront dès votre arrivée, pèseront et mesureront votre enfant, et recueilleront ses paramètres vitaux. Ensuite, le médecin vérifiera qu’il n’y a pas de contre-indication à débuter le test (pas de fièvre, pas d’infection en cours, pas de réaction allergique récente) afin de valider le commencement de la réintroduction. Une voie veineuse périphérique sera mise en place, et le test pourra enfin débuter. La voie veineuse dite cathlon est mise en place par sécurité en cas de réaction allergique sévère, afin de pouvoir injecter les médicaments d’urgence en intra-veineux directement. De même, il existe une réanimation pédiatrique dans l’hôpital en cas de réaction allergique très sévère.

L’allergène à tester sera introduit à dose progressivement croissante toutes les 20 min. En cas de survenue de symptômes suspects d’allergie, le médecin évaluera la nécessité d’arrêter le test ou non. Vers 12-13h, soit 45 min après la dernière dose d’allergène ingéré, votre enfant pourra prendre son déjeuner fourni par l’hôpital. Après une période de surveillance de 3h après la dernière dose ingérée, soit vers 16-17h en moyenne, le médecin validera votre retour au domicile avec la conduite à tenir pour la suite.

* * *

Il est également possible dans certains cas de réaliser des tests de réintroduction d’aliment pendant les consultations d’allergologie avec le Dr PAULIAT-DESBORDES ou le Dr CHALLIER. Dans ce cas, il n’y aura pas de voie veineuse mise en place, et la surveillance sera plus courte.

* * *

Nous réalisons des désensibilisations pour certains aliments, notamment le lait, les oeufs, l’arachide. Ces désensibilisations permettent aux enfants tolérant une quantité faible d’allergène, de devenir de moins en moins allergique, et de s’écarter du risque de réaction anaphylactique en cas d’ingestion accidentelle, au restaurant ou lors d’un goûter d’anniversaire par exemple. Dans ce cas, votre enfant devra prendre au moins 3 fois par semaine une certaine quantité d’allergène, qui sera prescrit par votre allergologue, quantité qui augmentera au cours du temps. Par exemple, en cas d’allergie à l’arachide chez un enfant tolérant sans réaction 150 mg d’arachide, votre allergologue vous demandera de donner 1 Curly au moins 3 fois par semaine.